Beaucoup de français préfèrent se soigner eux-même plutôt que consulter un médecin

Bon nombre de français sont adeptes de l’automédication pour venir à bout de certains maux. Une étude menée par des experts en sondages démontre que plus de 5 français sur 7 optent pour l’automédication au cours de ces dernières années. Ils évitent de consulter un médecin pour divers maladies du quotidien tel que les petites migraines, les rhumes, les toux ou encore les maux de gorge. D’après cette enquête, les français se procurent des médicaments sans consulter un médecin au moins 3 fois dans l’année. 

Les raisons

Les personnes interrogées durant le sondage diverses raisons. Tout d’abord, le fait de ne pas consulter un médecin leur permet de bénéficier de soins rapides puisqu’ils connaissent déjà les symptômes et savent les traitements appropriés à ces derniers. Par la suite, l’autre grande raison est le coût des consultations auprès de ces professionnels de la médecine. En effet, la majorité des personnes sondées, avance que la somme que la dépense liée à la santé est trop importante puisqu’elle représente en moyenne 95 euros par personne sans prendre en compte les remboursements effectués par les mutuelles et la Sécurité Sociale. Bien qu’ils ne soient pas favorables à consulter un médecin, la plupart demande toujours l’avis des pharmaciens. 

Les plus adeptes

En générale, ceux qui n’aiment pas trop consulter un médecin sont en majorité des jeunes entre 25 à 34 ans. Parmi les plus adeptes, on peut également citer les femmes et les personnes ayant des postes à responsabilité dans les grandes firmes. D’après le sondage, 90% des français qui estiment qu’il n’est pas toujours utile de consulter un médecin ont au moins un médicament avec eux dans leur vie de tous les jours. 

Les précautions

Consulter un médecin est un acte indispensable en cas de maladie grave. Cependant, pour ceux qui n’adhèrent pas cette option, mais préfèrent l’automédication, il existe des précautions à prendre en compte : une bonne lecture de la notice des médicaments, une vérification des contre-indications et le respect de la dose inscrite. La durée du traitement doit se limiter à quelques jours seulement. En cas d’aggravation, il faut aller consulter un médecin tout en précisant à celui-ci le traitement déjà effectué. 

Pour faciliter la communication avec votre médecin, vous pouvez lui demander s’il possède un logiciel Dr Santé. En effet, cela permettra une meilleure communication et un échange d’informations simplifié.